La structure du scenario selon Blake Snyder

Blake Snyder Save The Cat

Dans son livre « Save the Cat ! The Last book on Screenwriting You’ll Ever Need », Blake Snyder nous parle de la structure du scenario.

Blake Snyder a vendu un grand nombre de scenario durant sa vie. On dit de lui qu’il était (il est mort en 2009) l’un des scénariste qui a rencontré le plus de succès à Hollywood…

Pour Blake Snyder la structure du film garantit votre paternité sur l’histoire. Cette empreinte de l’histoire est la chose la plus importante pour écrire et vendre votre histoire. Selon lui, les scènes peuvent changer mais si vous avez développé une bonne structure, votre scenario restera fort et vous en serez le détenteur.

Blake Snyder a développé son propre système. Il trouvait qu’il y avait trop d’espaces vides entre les différents actes de l’histoire tels qu’ils étaient enseignés. Son travail en tant que scénariste et lecteur lui a permis de mettre en avant 15 battements qui sont toujours présents dans un scénario. Il les a nommé avec des mots qui avaient du sens pour lui. Voici ces 15 battements.

Voici les 15 battements de la structure d’un film selon Blake Snyder

Lire la suite

La structure du scenario de film selon Kristin Thompson en 4 actes

Thompson storytelling

Dans son livre « Storytelling in the new hollywood » Kristin Thompson nous parle de la structure en 4 actes.

Elle commence par rappeler le principe de la structure en 3 actes qui délivre un deuxième acte particulièrement long, interminable et laborieux. Selon elle, ce qui se passe dans l’exposition de l’histoire est clair pour tout le monde : C’est la mise en place d’éléments descriptifs formant une situation initiale. De façon analogue, la fin de l’histoire se préoccupe d’amener l’action/l’intrigue à son plus haut degré et de la résoudre, ce qui est habituellement suivi par un petit épilogue. Mais selon elle, personne n’a vraiment compris ce qui se passe dans la longue partie du milieu, si ce n’est un protagoniste qui se bat pour des objectifs et qui rencontre des obstacles.

Elle trouve par ailleurs qu’une heure d’action narrative sans tournant majeur est très difficile à supporter (quasiment aucuns films ne le fait selon elle).

Voici donc comment elle répond à ce constat en proposant une approche spécifique de la structure Lire la suite